top of page

Votre vue en hiver

DerniÚre mise à jour : 17 août


Votre vue en hiver

La vue en hiver : Le froid.


Ça y est ! DĂ©cembre est Ă  nos portes. Les fĂȘtes de fin d’annĂ©e rĂ©jouissent les petits et les grands. Mais cette pĂ©riode est aussi synonyme de quelques lĂ©gers dĂ©sagrĂ©ments.

Et oui, sous votre manteau, votre pull, vos chaussettes polaires et vos caches oreilles, il y a une partie de notre corps difficile à protéger et camoufler : Nos yeux.


Le froid peut donc avoir un impact négatif sur nos yeux.

Il peut, par exemple, assĂ©cher nos yeux, via l’utilisation du chauffage par exemple. Il n’est donc pas rare de souffrir de « sĂ©cheresse oculaire » pendant cette pĂ©riode ce qui peut entrainer des douleurs et inconforts.


Les conseils contre les yeux secs en hiver ?

Boire beaucoup d’eau car l’hydratation du corps a un impact sur l’hydratation des yeux. Il existe Ă©galement des gouttes hydratantes qui pourront donc vous soulager de cette sĂ©cheresse oculaire.

La consommation de tous aliments bons pour la vue, principalement tous les aliments composĂ©s d’OmĂ©ga 3, vous aideront dans la production des larmes, indispensables Ă  l’hydratation de l’Ɠil.


Alors que certains ont les yeux secs en hiver, d’autres au contraire, ont des larmoiements excessifs provoquĂ©s par le froid, ou des allergies. Nos yeux peuvent donc rĂ©agir de maniĂšre diffĂ©rente Ă  la sĂ©cheresse oculaire provoquĂ©e par le froid.


Pour limiter les larmoiements par temps froid, nous vous recommandons de prendre les prĂ©cautions suivantes : Portez une paire de lunettes de soleil pour vous protĂ©ger du vent, et quand vous essuyer vos larmes prenez soin de toujours utiliser un mouchoir propre et doux afin d’éviter aux bactĂ©ries de contaminer votre flore oculaire.


Le froid peut Ă©galement provoquer une hyperhĂ©mie oculaire (vos yeux seront plus rouges que d’habitude) ainsi que des dĂ©mangeaisons. Si vous ĂȘtes rĂ©guliĂšrement sujets Ă  ce type de symptĂŽmes n’hĂ©sitez pas Ă  vous rapprochez de votre professionnel de la vue.


La vue en hiver : La neige.


Le saviez-vous ? La neige reflĂšte en moyenne 80% des rayons ultraviolets du soleils.

Il est donc nĂ©cessaire de vous protĂ©ger de ses UV. Les lunettes de soleil restent donc votre meilleur alliĂ© mĂȘme lorsque la pĂ©riode estivale est passĂ©e. Nous vous recommandons de les porter quotidiennement pour vous protĂ©ger du soleil que vous soyez exposĂ©s aux rayons directs du soleil (l’étĂ©) ou indirects (en hiver par exemple).


Sans protection, l’exposition aux UV peut entraĂźner une ophtalmie des neiges (brĂ»lure oculaire provoquĂ©e par la forte luminositĂ© prĂ©sente en montagne). Dans sa forme la plus sĂ©vĂšre elle peut mĂȘme entraĂźner ce qu’on appelle la cĂ©citĂ© des neiges.

Les symptĂŽmes de l’ophtalmie des neiges apparaissent plusieurs heures aprĂšs la brulure des couches externes de l’Ɠil, tout comme les symptĂŽmes d’un coup de soleil cutanĂ©. C’est donc dans la majoritĂ© des cas, le soir que les premiers signes se dĂ©tectent.

L’ophtalmie des neiges se caractĂ©rise par :

‱ une forte douleur Ă  la lumiĂšre, ou photophobie. Il est impossible d’ouvrir les yeux en prĂ©sence de lumiĂšre,

‱ l’impression d’avoir du sable dans l’Ɠil

‱ une rougeur et un larmoiement oculaire,

‱ la sensation de pulsations dans l’Ɠil.


Pourquoi les yeux des enfants sont-ils plus fragiles ?

Les yeux des enfants, surtout trĂšs jeunes, ne possĂšdent pas de protection naturelle. L’Ɠil de l’enfant est trĂšs permĂ©able Ă  la lumiĂšre, car le cristallin ne contient quasiment pas de pigments protecteurs contrairement Ă  l’adulte. Le cristallin de l’enfant est totalement transparent et sa pupille est trĂšs large. L’enfant reçoit donc une quantitĂ© de rayons solaires nocifs (ultraviolets A et B) bien plus importante que l’adulte.2


Il ne faut pas oublier que l'exposition solaire, et en particulier l'exposition aux UVB, semble ĂȘtre Ă©galement un facteur de risque majeur de l'apparition de la cataracte.


Qu’est-ce que la cataracte ?

La cataracte est une opacification du cristallin altĂ©rant la vision et responsable d’une diminution de la qualitĂ© visuelle.


La vue en hiver : Le manque de luminosité.


Que ce soit en Ă©tĂ© ou en hiver, le corps a besoin de vitamine D. Cette molĂ©cule est produite de maniĂšre endogĂšne par l'organisme quand on s'expose Ă  la lumiĂšre du soleil. En hiver il est donc plus difficile d’en produire. Cette vitamine permet de renforcer les dĂ©fenses immunitaires et vous protĂšge des Ă©ventuelles infections virales.


Il est possible d’assurer un statut satisfaisant en vitamine D par l’exposition au soleil, en pratiquant une activitĂ© physique Ă  l’air libre par exemple , et l’alimentation, en veillant Ă  ce que les produits riches en vitamine D fassent bien partie de l’alimentation.đŸœ

En hiver un apport supplĂ©mentaire en vitamine D peut ĂȘtre apportĂ© si besoin par les aliments tel que le saumon, le hareng et aussi l'oeuf, le thon, les champignons...

Pour le bienfait de votre vue en hiver, n'hĂ©sitez pas Ă  manger beaucoup d’aliments variĂ© en Vitamine D.


1. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cataracte/comprendre-cataracte

2. https://www.formeduc.ca/la-cecite-des-neiges-proteger-les-yeux-de-lenfant




26 vues
bottom of page