top of page

Votre vue en hiver



Le froid.


Ça y est ! Décembre est à nos portes. Les fêtes de fin d’année réjouissent les petits et les grands. Mais cette période est aussi synonyme de quelques légers désagréments.

Et oui, sous votre manteau, votre pull, vos chaussettes polaires et vos caches oreilles, il y a une partie de notre corps difficile à protéger et camoufler : Nos yeux.


Le froid peut donc avoir un impact négatif sur nos yeux.

Il peut, par exemple, assécher nos yeux, via l’utilisation du chauffage par exemple. Il n’est donc pas rare de souffrir de « sécheresse oculaire » pendant cette période ce qui peut entrainer des douleurs et inconforts.


Les conseils contre les yeux secs en hiver ?

Boire beaucoup d’eau car l’hydratation du corps a un impact sur l’hydratation des yeux. Il existe également des gouttes hydratantes qui pourront donc vous soulager de cette sécheresse oculaire.

La consommation de tous aliments bons pour la vue, principalement tous les aliments composés d’Oméga 3, vous aideront dans la production des larmes, indispensables à l’hydratation de l’œil.


Alors que certains ont les yeux secs en hiver, d’autres au contraire, ont des larmoiements excessifs provoqués par le froid, ou des allergies. Nos yeux peuvent donc réagir de manière différente à la sécheresse oculaire provoquée par le froid.


Pour limiter les larmoiements par temps froid, nous vous recommandons de prendre les précautions suivantes : Portez une paire de lunettes de soleil pour vous protéger du vent, et quand vous essuyer vos larmes prenez soin de toujours utiliser un mouchoir propre et doux afin d’éviter aux bactéries de contaminer votre flore oculaire.


Le froid peut également provoquer une hyperhémie oculaire (vos yeux seront plus rouges que d’habitude) ainsi que des démangeaisons. Si vous êtes régulièrement sujets à ce type de symptômes n’hésitez pas à vous rapprochez de votre professionnel de la vue.


La neige.


Le saviez-vous ? La neige reflète en moyenne 80% des rayons ultraviolets du soleils.

Il est donc nécessaire de vous protéger de ses UV. Les lunettes de soleil restent donc votre meilleur allié même lorsque la période estivale est passée. Nous vous recommandons de les porter quotidiennement pour vous protéger du soleil que vous soyez exposés aux rayons directs du soleil (l’été) ou indirects (en hiver par exemple).


Sans protection, l’exposition aux UV peut entraîner une ophtalmie des neiges (brûlure oculaire provoquée par la forte luminosité présente en montagne). Dans sa forme la plus sévère elle peut même entraîner ce qu’on appelle la cécité des neiges.

Les symptômes de l’ophtalmie des neiges apparaissent plusieurs heures après la brulure des couches externes de l’œil, tout comme les symptômes d’un coup de soleil cutané. C’est donc dans la majorité des cas, le soir que les premiers signes se détectent.

L’ophtalmie des neiges se caractérise par :

• une forte douleur à la lumière, ou photophobie. Il est impossible d’ouvrir les yeux en présence de lumière,

• l’impression d’avoir du sable dans l’œil

• une rougeur et un larmoiement oculaire,

• la sensation de pulsations dans l’œil.


Pourquoi les yeux des enfants sont-ils plus fragiles ?

Les yeux des enfants, surtout très jeunes, ne possèdent pas de protection naturelle. L’œil de l’enfant est très perméable à la lumière, car le cristallin ne contient quasiment pas de pigments protecteurs contrairement à l’adulte. Le cristallin de l’enfant est totalement transparent et sa pupille est très large. L’enfant reçoit donc une quantité de rayons solaires nocifs (ultraviolets A et B) bien plus importante que l’adulte.2


Il ne faut pas oublier que l'exposition solaire, et en particulier l'exposition aux UVB, semble être également un facteur de risque majeur de l'apparition de la cataracte.


Qu’est-ce que la cataracte ?

La cataracte est une opacification du cristallin altérant la vision et responsable d’une diminution de la qualité visuelle.


Le manque de luminosité.


Que ce soit en été ou en hiver, le corps a besoin de vitamine D. Cette molécule est produite de manière endogène par l'organisme quand on s'expose à la lumière du soleil. En hiver il est donc plus difficile d’en produire. Cette vitamine permet de renforcer les défenses immunitaires et vous protège des éventuelles infections virales.


Il est possible d’assurer un statut satisfaisant en vitamine D par l’exposition au soleil, en pratiquant une activité physique à l’air libre par exemple , et l’alimentation, en veillant à ce que les produits riches en vitamine D fassent bien partie de l’alimentation.🍽

En hiver un apport supplémentaire en vitamine D peut être apporté si besoin par les aliments tel que le saumon, le hareng et aussi l'oeuf, le thon, les champignons...


Pour le bienfait de vos yeux en hiver, n'hésitez pas à manger beaucoup d’aliments varié en Vitamine D.

1. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cataracte/comprendre-cataracte

2. https://www.formeduc.ca/la-cecite-des-neiges-proteger-les-yeux-de-lenfant




15 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page