Parole de Pro : Tout savoir sur les UV



Entretien avec Julien Bernard, Professionnel de la vue

Aujourd’hui, nous allons parler de quelque chose qui nous environne tout le temps, ce sont les rayons U.V. De quelle manière devons-nous nous en protéger et jusqu’à quel niveau ?

Les UV sont des rayons lumineux qu’on ne voit pas. Le soleil est un spectre de rayons, qui envoie les rayons lumineux visibles (couleurs) et invisibles (infrarouge, Ultra Violets, Rayons X…). Les UV sont des rayons très énergétiques qui arrivent sur Terre. Parmi les UV, les UVC sont bloqués par la couche d’ozone, mais les UVA et UVB entrent dans l’atmosphère et sur Terre, sont indispensables à certaines plantes ou certains insectes. Les humains en ont quand même un petit peu besoin mais pas pour grandir, respirer, ou pour vivre. Le rayonnement UV peut être nocif en dose excessive, il faut donc s’en protéger. Quand on parle d’UV, on parle aussi de filtres parce qu’il y a une filtration de ces UV qui doit se faire.


Au niveau des UV, il y a des catégories, on parle de A, B ou autre comme évoqué précédemment, quels sont ceux dont on doit se protéger ?

Les UVC, mais normalement, on est protégés naturellement sur Terre. Les UVA et UVB sont différents. Aujourd’hui, il y a une filtration naturelle qui peut se faire dans l’œil grâce au cristallin, mais ce n’est pas bon de laisser son œil filtrer les UV notamment les UVB. Il faut se protéger de ces 2 types d’UV au niveau de l’œil avec des filtres qui bloquent si possible 100% des UV. Aujourd’hui, on est capable, avec les technologies modernes, de filtrer les UV sans forcément teinter les verres : on a des matériaux en plastique transparent qui filtre les UV sans pour autant que ça soit teinté. A l’inverse, il existe des verres teintés qui ne filtrent pas les UV.


La personne qui se dit « je veux me protéger des UV » pensera forcément aux lunettes de soleil. Mais, en finalité, on peut avoir des lunettes, qui n’ont pas le look de lunettes de soleil, transparentes et qui filtrent les UV ?

C’est exactement ça !


Déjà, premier réflexe, on peut se dire, ce n’est pas parce que j’achète un verre qui est foncé que je suis vraiment protégé des UV. A quoi puis je le reconnaitre ? Comment s’y retrouve-t-on par rapport aux indices de protection ? Comment est-on certain, puisque ce n’est pas la teinte qui protège, que c’est un bon verre qui protège des UV ?

Il faut savoir que chez un professionnel de la vue, l’opticien, il n’y aura que des verres catégorisés et qui seront en partie ou en totalité filtrants pour les lunettes de soleil de 0 à 4 : le numéro indique le pourcentage de filtration de la teinte. L’opticien est aussi capable de vendre des verres transparents qui filtrent les UV. La norme, la loi, impose aux vendeurs de lunettes, s’ils ne sont pas opticiens, d’afficher un étiquetage qui donne, à la fois la catégorie et surtout une norme CE. Cette norme CE garantit que le produit filtre les UV dans la catégorie donnée.

Une catégorie 0 ne filtre quasiment rien (- de 10%) et une catégorie 4 filtre 100% des UVA et UVB, et va filtrer plus de 85% de la lumière visible. C’est là qu’il faut savoir dissocier un peu les deux : on peut avoir un verre transparent qui laisse passer presque 100% de la lumière mais qui filtre les UV. Et un verre foncé qui filtre environ 75-80% comme la lunette qu’on achète, sur le marché par exemple, mais qui n’a pas de filtre UV. L’œil va se dilater, en termes de pupille, par ce que c’est foncé, va laisser entrer plus de lumière, et du coup, plus d’UV car le verre n’est pas filtrant et ça c’est dangereux !


Qu’on comprenne bien car parfois on fait l’amalgame : j’ai un verre foncé, lunettes de soleil, donc je suis protégé des rayons du soleil ?

Et bien non, pas toujours ! On peut avoir cette problématique de verres foncés mais non filtrant des UV !


Nous avons une multitude de choix en lunettes de soleil dégradés, effet miroir, des couleurs très flash… Avec ce qu’on a entendu comme explication, par voie de conséquence, ces verres protègent automatiquement des UV ou faut-il demander sur le lieu de vente s’ils protègent ou s’il faut avoir une spécificité à ce sujet ?

Les verres teintés vendus chez l’opticien, avec ces différentes options (verres miroités, verre à couleurs…) vont filtrer en totalité ou en partie les UV. Ils peuvent ne pas filtrer à 100%. L’opticien, en général, le précise. Elles le feront à minima, en fonction notamment du matériau utilisé. Depuis quelques années, les fabricants de verre fournissent des options (UV 400 par exemple) qui vont être intégrées à la matière pour augmenter la filtration des UV. Ensuite, on peut rajouter la teinte et tous les traitements esthétiques que l’on souhaite.


On finit avec les différents contextes : on est en été, il y a du soleil, on va se protéger avec les lunettes de soleil mais pour les vacances à la montagne, est ce que ce sont les mêmes verres ou faut-il se protéger encore plus ?

La protection est catégorisée comme dit précédemment. La catégorie 4 est la plus protectrice, la plus filtrante et la plus foncée. Elle est tellement foncée qu’elle est interdite à la conduite. Pour pouvoir conduire, on peut aller maximum vers une catégorie 3. On peut, si on est très sensible, qu’on se sent ébloui même avec des verres de catégorie 3, prendre des verres de catégorie 4 pour aller dans un endroit où la lumière est très intense : les sports d’hiver, avec la réverbération de la neige, en bord de mer ou encore sur un bateau.

Ensuite, on peut apporter des options aux verres pour empêcher cette réverbération qui va nous gêner. Pourquoi aux sports d’hiver, on est très ébloui ? Parce que le ciel et le soleil sont très éblouissants, mais cette surface blanche l’est également ! On peut ajouter une option de filtre polarisant par exemple.

Les verres miroités sont des verres esthétiques, mais ça ajoute une petite filtration supplémentaire, souvent quand c’est en partie uniquement haute pour atténuer le ciel ; mais il existe sur des verres typés sport, des filtrations et des miroitages qui sont en face avant sur la partie basse, sur la partie haute pour filtrer le sol, le ciel mais laisser un champ plus clair en partie centrale.


Il existe des verres aujourd’hui qui se teintent uniquement quand on sort en extérieur, souvent appelés « Transitions ». Du coup, là aussi il faut bien vérifier et ne pas croire seulement que parce qu’ils se teintent, nous serions protégés des UV…

Ces verres particulièrement filtrent les UV et filtrent même la luminosité instantanément. La luminosité va augmenter en termes de filtration en quelques secondes mais les lumières novices nocives (lumière bleue / UV) sont filtrées instantanément même quand le verre est clair ; et ça augmente en termes de filtration la lumière visible en quelques secondes, quelques minutes à l’extérieur.


 

Les termes de cette interview ont été adaptés pour la compréhension de tous.

24 vues

Posts récents

Voir tout