top of page

Les capacités visuelles d'un nourrisson

Dernière mise à jour : 26 mars


enfant avec les yeux ouverts
De sa conception à ses premiers mois, comment un enfant développe-t-il ses capacités visuelles ?

Avant de parler de la vue des nouveau-nés, il est intéressant de noter qu’avant même la naissance, le fœtus possède des capacités visuelles. Des expériences ont mis en avant le fait suivant : le fœtus dans le ventre de sa mère a déjà un comportement réactif aux très fortes variations de lumière, même si le système visuel reste complètement immature à la naissance.


Après la naissance, comment évolue la vue des enfants ?

Le bébé, à sa naissance, a une acuité visuelle 10 à 30 fois plus faible que celle d’un adulte, il faut attendre entre 4 à 6 mois pour qu’elles soient comparables. Cependant, un bébé aura une capacité accommodative satisfaisante à partir de 6 mois seulement. C’est à ce même âge, que les bébés commencent à percevoir la profondeur, avant cela ils n’ont pas de vision stéréoscopique.


Concernant la perception des couleurs, son évolution va varier en fonction de la maturité visuelle du nouveau-né. Il reste sensible aux couleurs, mais les perçoit avec une saturation plus élevée que les adultes. Les couleurs vives seront donc, en premier lieu, mieux perçues que les couleurs pâles.


Les objets en mouvement sont une autre paire de manche pour le bébé qui a tout à apprendre.

Tout d’abord, un bébé a la capacité de suivre du regard un objet en suivant plusieurs conditions : le bébé doit être bien éveillé, dans une position confortable, que l’objet soit bien visible et qu’il se déplace lentement. Dans la poursuite d’un mouvement, la fixation du bébé sera saccadée. On retrouve ces mêmes saccades chez l’adulte et c’est l’activité corticale qui permettra une perception fluide des mouvements. Pour l’enfant, c’est la croissance de ses capacités visuelles qui lui permettra d’avoir une poursuite plus fluide.


Les bébés, la vue et le son

La vision des bébés est liée aux autres sens pour son bon développement.


L’expérience de Sai, en 2005, a démontré que si la mère ne parlait pas à son enfant durant les premiers jours de sa naissance, alors il ne la reconnaîtrait pas visuellement ensuite.


Dans l’étude de Palama et Al. de 2018 ainsi que l’expérience de Sorce et Al. en 1985, l’enfant distingue les expressions faciales visuelles et les associe à d’autres émotions transmises par d’autres vecteurs, telle que la voix. C’est à la suite de cela qu’il serait capable de comprendre les émotions reconnues sur les visages de son entourage.


Dès les premières minutes de vie de l’enfant jusqu’à ses premières années, le nourrisson va développer ses capacités visuelles en plusieurs étapes. Ce développement se fait par l’intermédiaire des expériences de vie, et vont lui permettre de percevoir la profondeur, de poursuivre du regard un objet en mouvement et de reconnaître des visages et des émotions.


Source :


Posts similaires

Voir tout

Comentários


bottom of page