top of page

Le rôle de la vision pour un pilote automobile

Dernière mise à jour : il y a 23 heures


La rôle de la vision pour un pilote

Le rôle de la vision pour un pilote automobile.


Les humains clignent des yeux 10 à 30 fois par minute et un clignement représente en moyenne 200 millisecondes. Des études en laboratoire ont démontré que les hommes et les femmes ont tendance à cligner des yeux plus que nécessaire afin de garder la surface de leur œil humide.

 

Cependant, il est également constaté qu’une activité qui booste la dopamine et les états cognitifs* peut influencer la récurrence des clignements des paupières.

 

* Dopamine : hormone du plaisir impliquée dans la réalisation d’une activité gratifiante

*On appelle « état cognitif » ce qui fait appel à toutes nos capacités mentales.

 

Pour une conduite parfaite, une maîtrise soutenue de l’attention et plus précisément du clignement des paupières est nécessaire : les pilotes de courses vont jusqu’à contrôler, de manière inconsciente, le moment où ils clignent des yeux pendant une course.

Notre récurrence à cligner des yeux devrait se faire de manière aléatoire pour chacun, cependant lors de l’étude de 3 pilotes sur circuit par Nishizono et al, il a été constaté que le clignement de leurs paupières était accordé sur les mêmes parcelles de circuit.

 

Les études amènent à penser que les conducteurs prêtent attention à toutes les caractéristiques visuelles qui les entourent afin de tracer mentalement le chemin le plus approprier pour leur véhicule. Cette concentration nécessaire engendre un boost de leurs facultés mentales.

De plus, il faut prendre conscience que pour une voiture lancée à plus de 350 km/h, un clignement de paupières représente une vingtaine de mètres dans l’obscurité. 

Inconsciemment, pour se protéger, le corps adapterait ses automatismes. Les pilotes adapteraient, donc, le moment où ils clignent des yeux afin de ne manquer aucune information visuelle essentielle et ainsi diminuer tout risque de danger pour leur vie.

 

Involontairement, les pilotes cligneraient donc des yeux sur les zones du circuit qui leur semblent plus propices telles que les lignes droites où la route est dégagée.

Dans les virages ou lors d’un dépassement, les clignements des paupières deviennent inexistants. Au plus la charge cognitive semble importante, au moins le clignement des paupières était constaté. C’est pour cette même raison qu’on peut constater des clignements de paupières de moins en moins fréquent au fil des tours, car la charge cognitive augmente avec la pression et la concentration à l’approche du tour final.

 

Sources :

  • Article: « Highly reproducible eyeblink timing during formula car driving” – Nishizono et al, iScience 26,106803 June 26 2023.

  • États cognitifs : thèse de Ben Khedher, Asma ; Analyse visuelle et cérébrale de l’état cognitif d’un apprenant

Comments


bottom of page